July 27 2017 05:42:41
Навигация
Последние статьи
· JK-298 массажер, Кит...
· ЗП-220 звонок, СССР,...
· V-99 Hearing Aid - о...
· Cambridge Translator...
· Адаптер УКВ FM-U обз...
· SSBN-643 George Banc...
· Челябинск советский ...
· Г. Скребицкий "Хитра...
· Автомобили - реклама...
· Пармская обитель и с...
· Мирра Лохвицкая: Я х...
· XII в. Успенский и Д...
· XII в. Георгиевский ...
· Орхит - воспаление я...
· Болят «косточки» - з...
Иерархия статей
Статьи » Великая Отечественная война » Kostia Kravtchouk. Valia Kotik
Kostia Kravtchouk. Valia Kotik

Kostia Kravtchouk. Valia Kotik

 

 

Kostia Kravtchouk

 

Septembre 1941. L'ennemi est aux portes de l'antique Kiev. Un groupe de blesses prit la decision de traverser les lignes de l'ennemi et de rejoindre les siens. Une seule pensee les occupait tous pour le moment: comment sauver les drapeaux? Comment em-pecher qu'ils ne tombent aux mains des fascistes? Ils virent pres d'une maison avec des pommiers un garcon. C'etait le pionnier Kostia Kravtchouk. Les tanks ebranlaient deja les paves de Kiev. Et les soldats confierent a ce garçon de 11 ans le sort des reliques saintes du regiment.

 

Kostia cacha les drapeaux sous un pommier. Mais l'endroit n'etait pas sûr. Et des nouvelles alarmantes se repandaient en ville... Les fascistes avaient commence leurs pillages habituels, ils organisaient des perquisitions, arrêtaient des habitants. Ils pouvaient arriver d'une minute a l'autre. Et s'ils trouvaient les drapeaux, la famille Kravtchouk etait perdue. Alors Kostia mit les drapeaux rouges dans, un sac, le recouvrit de goudron et le cacha dans un vieux puits abandonne non loin de sa maison.

 

Pendant deux ans, le pionnier veilla sur les reliques qui lui avaient ete confiees. La nuit, au risque de sa vie, il passait les postes de sentinelles allemandes et allait verifier si tout etait en place au puits.

 

A l'automne 1943, nos troupes menaient des combats victorieux aux approches de Kiev. L'heure de la liberation approchait. Les fascistes etaient furieux. Ils voulaient emmener le maximum en Allemagne. Au cours d'une rafle, Kostia fut pris et expedie avec des centaines d'autres prisonniers dans un convoi vers l'ouest. Mais il parvint a s'echapper.

 

Le 6 novembre 1943, Kiev fut libere. Le même jour, Kostia remit au commandant militaire les drapeaux qu'il avait sauves. L'enfant fut propose pour une decoration. Le 2 juin 1944 fut publiee la decision du Presidium du Soviet Suprême de l'U.R.S.S. qui decorait Kostia Kravtchouk de l'ordre du Drapeau Rouge. Le jour oil la decoration fut remise a Kostia, un defile peu ordinaire eut lieu au stade du district militaire de Kiev. Les soldats marquaient le pas devant les deux drapeaux aupres desquels se tenait un pionnier de 13 ans avec, sur sa poitrine, l'ordre du Drapeau Rouge.

 

Les drapeaux sauves par le pionnier sont conserves au Musee central des Forces Armees de l'U.R.S.S.

 

 

 

Valia Kotik

 

Valia Kotik Валя КотикUne route deserte. Pas une voiture en vue. De jeunes eclaireurs en embuscade. Et soudain, au loin apparait une voiture. Elle est accom-pagnee de deux camions avec un bataillon de represailles. Valia Kotik, le premier, reconnut l'officier assis a côte du chauffeur. C'etait le chef de la gendarmerie, l'ober-lieutenant König. Il torturait et fusillait les clandestins, organisait les rafles chez les partisans.

 

Les enfants deciderent de faire sauter la voiture et de tuer le chef des gendarmes. Quand la voiture ne fut plus qu'a quelques metres, les jeunes eclaireurs bondirent horsdes buissons et jeterent leurs grenades sous les roues. Une fusillade eclata. Mais les jeunes partisans etaient deja loin. Le lendemain, tout Chepetovka parlait de la mort du bourreau hitlerien.

 

(...) Valia Kotik rentrait de mission. Non loin de la gare de Tsvetakha, son attention fut attiree par un gazon deforme. «Qu'est-ce que c'est?» pensa-t-il, et il vit un câble. «Eh bien, aidons les fascistes», se dit Valia, et il prit son couteau.

 

A ce moment, Hitler devait avoir de Varsovie une conversation importante avec le commissaire Rosenberg. Varsovie est enfin en ligne. Rosenberg allait entendre la voix du Fiihrer. Il aboya dans l'appareil: «Heil Hitler!» Mais ce furent ses premieres et ses dernieres paroles. Hitler n'entendit plus rien. L'appareil restait muet. A des centaines de kilometres de lui, le jeune partisan Valia Kotik coupa le fil et le camoufla.

 

Ce sont deux episodes de la biographie militaire du pionnier ukrainien Valia Kotik. Deux seulement. Mais chaque jour de la vie dans le detachement fut un exploit.

 

Valia Kotik avait 14 ans. Il combattit comme un heros et il mourut en heros.

 

Le 27 juillet 1958, sux l'ordre du Presidium du Soviet Supreme de l'U.R.S.S., Valia Kotik a reçu le titre de Heros de l'Union Sovietique. L'ecole oil il allait porte maintenant son nom.

 

 

PRETICH.ru

 

 

***

Комментарии
Нет комментариев.
Добавить комментарий
Пожалуйста, авторизуйтесь для добавления комментария.
Реклама
Авторизация
Логин

Пароль



Вы не зарегистрированы?
Нажмите здесь для регистрации.

Забыли пароль?
Запросите новый здесь.
Google



Счетчики
Казахстанский компьютерный портал
waiting... info@pretich.ru

Яндекс цитирования

Яндекс.Метрика

2,326,796 уникальных посетителей